Les rêves du plongeur

Les rêves du plongeur à nouveau sélectionné pour un festival !

Le film participera au Festival Ciné’bis, organisé par le studio sognomacchina. La projection se tiendra du 23 au 25 novembre 2017 au cinéma L’Univers à Lille. Ce sont les votes du public qui désigneront le gagnant ! On vous attend donc nombreux pour soutenir le film !

Les rêves du plongeur a obtenu le 2ème Prix du Festival Paris Courts Devant !

2 prix les reves du plongeur festival paris courts devant

Les rêves du plongeur a fait partie de la sélection officielle de la Seine et Marne, dans le cadre de la compétition régionale « Ca Tourne en Ile-de-France ».

Suite à sa projection le vendredi 6 octobre, au CinéParadis à Fontainebleau, le public a attribué la deuxième place au film.

Une jolie récompense pour le projet d’Olivien Poisson !

plongeurDécouvrez la bande annonce officielle du film !

Format Fiction : court – 20 min

Tourné en juillet 2015, ce court-métrage, réalisé et écrit par Olivier Poisson, « Les rêves du plongeur » est le premier projet de fiction écrit pour l’association. Les thèmes de la dépression, la solitude et l’enfermement sont au coeur du film.

L’histoire :

William, un homme d’une trentaine d’années vit seul dans une caravane, en pleine nature.
Considéré comme dépressif, il est suivi quotidiennement par Sonia, une infirmière à domicile qui applique sèchement un traitement prescrit par le docteur Decoure.
Ancien nageur de compétition, il ne pratique aujourd’hui plus que l’apnée, sans recherche de performance et dans une baignoire située à quelques mètres de sa caravane.
A chaque plongée, William part dans des rêves qui évoluent en fonction de son état et de son quotidien.
Un jour Sonia part en vacances et se fait remplacer par Lucie, une jeune femme d’origine russe, qui vit seule loin de sa famille et qui aborde William en s’intéressant à lui, tout en se dévoilant elle-même.
La solitude et l’ouverture des personnages vont contribuer à les rapprocher malgré les difficultés liées au statut de malade de William et aux obligations de Lucie.

« 1 de 2 »